«Home»
«Contact»
English
Extranet
Groupe de travail - Socio-économique pour une gestion intégrée
  À propos du RRGO
  Congrès
  Ressources des étudiants
  Groupes de travail
  Activités
  Publications
  Éditorial
  Liens
 

Chef:
Dr. Melanie Wiber
University of New Brunswick
wiber@unb.ca

 

Le Groupe de travail sur la socio-économique pour une gestion intégrée (GTSÉGI) cherche à examiner les sujets et les défis relevés partout au Canada alors que de nouvelles initiatives sur la gestion intégrée des océans sont mises en œuvre. Plusieurs de ces initiatives dont particulièrement celles parrainées par le ministère des Pêches et Océans (MPO) – mais celles aussi associant les provinces comme partenaires - il y a un besoin reconnu pour améliorer la compréhension socio-économique et d’autres aspects humains connexes de la gestion intégrée afin de se rapprocher de la base de connaissance écologique et biophysique. Il y a aussi un besoin de mettre en valeur les compétences et l’expertise au sein des organismes de gestion et à l’extérieur de ces organismes de manière à développer des processus plus efficaces de gestion participative intégrée des océans.

Les membres du GTSÉGI reconnaissent actuellement deux besoins. Le premier porte sur le développement de la capacité locale afin de participer aux initiatives de gestion intégrée. Sur les trois littoraux canadiens, un certain nombre d’organisations locales diverses se forment en vue de travailler avec le gouvernement sur des questions de gestion régionale, y compris des Conseils de gestion. Le GTSÉGI apportera une perspective à trois littoraux pour toute question relative à la gestion intégrée au niveau local de manière à apprendre en fonction des expériences existantes dans le domaine de la gestion intégrée et de la gestion participative. Nous suivrons une approche de gestion étendue en tenant compte aussi bien des mécanismes que des processus par lesquels les responsabilités administratives sont partagées, du cheminement de l’information et des obstacles ainsi que de la façon dont les décisions sont prises. Nous examinerons le succès ou l’échec du développement de la capacité locale dans le contexte des approches axées sur la gestion actuelle des ressources tout en essayant de savoir comment ces localités peuvent promouvoir un système de gestion intégrée à partir de certains outils efficaces de participation (p. ex. des localités d’apprentissage réunies pour former des alliances d’apprentissage).

Le deuxième besoin porte sur la nécessité de travailler en étroite collaboration avec les différents niveaux de gouvernement pour favoriser les objectifs de gestion intégrée tout en appuyant les résultats escomptés. Les bureaux régionaux du MPO, par exemple, travaillent actuellement sur un indicateur de développement socio-économique qui fait partie des travaux du MPO portant sur les nouvelles formes de gestion et de services administratifs partagés. Le GTSÉGI entamera des discussions avec les bureaucrates du gouvernement en établissant des liens avec des groupes s’appuyant sur des ressources locales afin de favoriser l’établissement d’objectifs de gestion participative.

En travaillant sur une base locale, les groupes s’appuyant sur des ressources locales ont développé des valeurs partagées et des techniques efficaces de solutions de problèmes par le biais d’un apprentissage itératif centré sur la pratique, le GTSÉGI se concentrera sur les liens verticaux et horizontaux nécessaires pour gérer de façon efficace de plus amples interconnexions écologiques et économiques. Le Groupe de travail facilitera les alliances d’apprentissage aussi bien dans les régions géographiques que dans les valeurs en ressources en réunissant des intervenants qui participent à des structures de gestion différentes, y compris celles relatives aux communautés et aux politiques.

Connexion de l'utilisateur

Devenez membre